Conclusion

Le commerce équitable est une idée novatrice et cela va certainement continuer à favoriser son développement dans les années futures. Le défaut de distribution sera probablement corrigé par la multiplication des commerces de proximité dont les gérants devront expliquer la démarche de commerce équitable et sensibiliser les consommateurs. Tristan Lecomte, patron d’Alter Eco, compagnie de commerce équitable nous dit « Les produits du commerce équitable ont un goût spécifique parce que nous présentons chacun d’eux tel qu’il a été cultivé et cueilli de la manière la plus naturelle possible ». Le commerce équitable répond aussi à la volonté de plus en plus marquée des consommateurs de disposer de produits plus sains et naturels. Avec simplement 0,008 % des échanges mondiaux, le commerce équitable possède un fort potentiel. De part son concept, son développement va aussi devenir une nécessité,  car les inégalités entre le Nord et le Sud sont de plus en plus importantes. Les petits producteurs de l'hémisphère sud ont de plus en plus besoins des consommateurs du Nord. Et c’est peut-être la solution à développer si l’on souhaite garder un certain équilibre entre les différents pays.

Une autre forme de commerce équitable tend depuis quelques temps à se développer c’est le tourisme équitable qui est l’ensemble d’activités et de services proposé par des agences de tourisme à des voyageurs responsables.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site